Sur les coteaux de lisle
aux confins du Fronsadais
et du Puynormand
Savignac-de-l’Isle

Vieux outils

jeudi 18 mars 2010

En construction
Cette page se construit grâce à des mémoires visuelles et orales. Elle est donc sujette à des oublis et des erreurs. Toute remarque sera la bienvenue.




Expo

JPEG - 12.9 ko
JPEG - 26.3 ko
JPEG - 5.3 ko
JPEG - 3.7 ko
Outils à casquer le blé ou casquoire. Dans ce cas précis le blé était cultivé en sillon dans des joualles [1].Joug à vigne : il est raccourci pour ne pas accrocher les piquets.Fend vime (osier) pour attacher et plier lavigne, également pour lier les sarments.


Harnachement

JPEG - 27.8 ko

Les composants du harnachement d’un bœuf (termes locaux) :
- le joug et l’emblée : plusieurs types : à seul (vigne, charrette...), à paire,
- les jugues,
- le frontau,
- les chevilles sur les brancards d’une charrette,
- le moureau,
- le vire-mouches (si nécessaire),
- les guides : "c’est le volant, l’accélérateur et le frein" ! C’est une longue corde avec un œillet (boucle) à chaque extrémité. Chaque boucle est enfilée sur la cheville en bois située sur le joug, puis on fait un boucle autour des oreilles du bœuf (ou de la vache d’ailleurs). Le charretier a ainsi en main deux brins. Pour démarrer on peut "claquer" les guides sur l’arrière de l’animal, pour s’arrêter on tire sur les 2 brins en même temps qui agissent ainsi sur les deux oreilles, pour tourner on tire sur un seul brin des guides, qui agit donc sur une seule oreille.
- les sangles avec 2 anneaux pour passer les guides et en dessous deux boucles pour passer les chaines des outils traînés.

Enfin n’oublions pas qu’un bœuf ou une vache (dite de travail), use beaucoup ses sabots et doit donc être "ferré.

Les animaux utilisés dans notre petite régions (du moins au XXème siècle) étaient principalement de race Garonnaise. C’étaient des bœufs de grande taille et robustes, à la robe fauve très claire. Cette race fusionna dans des année 60 avec les races de Quercy et Blonde des Pyrénées pour donner le Race Blonde d’Aquitaine. Les agriculteurs du Libournais utilisaient aussi des animaux de race Limousine et parfois de race Gasconne. L’animal ci-dessus semble avoir du sang Gascon (museau noir, robe argentée).

JPEG - 56.5 ko

Sulfatage

À suivre

Pressurage

À suivre

[1] Les joualles étaient des bandes de terrain mis en culture (céréales, farouche ou trèfle incarnat), pommes de terre, topinambour...) limitées de chaque côté par un rang de vigne.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 173399

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE PATRIMOINE   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License