Sur les coteaux de l’Isle
aux confins du Fronsadais
et du Puynormand
Savignac-de-l’Isle

Album randos 2019

jeudi 10 janvier 2019





Album des randonnées de 2019



Cliquez sur l’onglet de votre choix puis sur les vignettes

Février

Randonnée du 06 02 2019
Cabara

Randonnée de 9,5 km, démarrant place de l’église. Aussitôt montée « rapide » sur le plateau dans la zone viticole et sur territoire de Saint-Aubin-de-Branne qui couvre les 2/3 de la randonnée. Nous passons à Vinateau, Pérey, Les Faures, Peysan, le bourg de St-Aubin puis Roqueblanche et retour à Cabara.
Lors d’une prochaine randonnée à Cabara nous nous déplacerons plutôt vers la Dordogne.

Cabara fait partie de l’ancien canton de Branne, a une superficie de 342 hectares des palus de la Dordogne au coteau, avec une population de 350 habitants qui après une diminution quasi continue de 2 siècles augmente depuis l"an 2000.
Le village était concentré autour du hameau actuel de Baillard, sur le coteau autour de l’église détruite par un incendie. À cette endroit, subsiste encore le cimetière avec une croix gravée du XVIIe siècle. Les donateurs pour la reconstruction étant plus riches, grâce à la rivière, et plus "généreux" dans la vallée, l’église fut réédifiée, avec l’appui du cardinal Donnet, à la fin du XIXe siècle (1880), au bas du coteau. Ceci fâcha beaucoup la population d’en haut. Une "différence" subsiste encore aujourd’hui entre le coteau et le bas !
Les retombées économiques du port ont bien évidemment disparu au siècle dernier ; il reste, sur le coteau, les vignobles de la zone "Entre-Deux-Mers", qui produisent des vins d’appellation Bordeaux - Bordeaux Supérieur, et qui constituent la principale activité de la commune.


JPEG - 330.6 ko

Vue, depuis le les hauteurs, du bourg de Cabara, de la Dordogne, de sa vallée et de St-Émilion au fond sur le coteau.

JPEG - 190.2 ko

Vue vers le nord, comme la précédente, depuis les hauteurs de Cabara avec St-Émilion à l’horizon et notamment le château Pavie..

JPEG - 322.3 ko

Château de Blagnac

JPEG - 431.9 ko

Cabanne, moulin, 1ères fleurs

JPEG - 407.3 ko

JPEG - 502.4 ko

Le Château de Blagnac, du XVIIe siècle, fut remanié au XIXe siècle. Les seigneurs exerçaient, au moyen âge, leur juridiction sur les paroisses environnantes. Un de ses propriétaires, Aymeric Jaubert, sieur de Barault, fut sénéchal de Bazas, amiral de Guyenne et maire de Bordeaux de 1611 à 1613. Ses propriétaires actuels, hollandais, sont spécialisés dans la location de salles.
Le moulin d’Auguste au lieu dit Lescours à Saint-Aubin-de-Branne datant du XVIIIe siècle, il fut entièrement rénové au début du XXIe siècle.
JPEG - 332.6 ko

Porcherie, poulailler, pigeonnier

JPEG - 356.3 ko

Cht de Labroue - façade sud

JPEG - 465.7 ko

Autour du hameau de Labroue

JPEG - 330.9 ko

Église de St Aubin de Branne

Autour de Cabara et de Saint-Aubin de Branne, à côté des châteaux et chartreuses, on trouve un habitat rural traditionnel, typique de l’Entre-Deux-Mers. Ce sont les habitats les plus anciens (maisons fortes, coucoutes) et les plus typiques de la Gironde. C’est une région de polyculture. La prospérité du XVIIIème siècle a presque fait disparaître les murs en colombages et torchis. Le type le plus fréquent est une maison bloc à développement linéaire. Il n’y a pas de sous-sol, sous le toit un grenier important est aéré par des oculi en losanges ou ovales. L’habitation se compose de deux pièces : la salle et la chambre. On accède par une grande porte charretière à la grange qui sépare le logis de l’étable. Le chai et le cuvier se trouvent sous le pan arrière du toit du côté du nord.
Les maisons témoignent de l’épanouissement du XVIIIème siècle : la porte d’entrée est surmontée d’une imposte moulurée, en plein cintre : la façade est ornée d’une corniche à génoise et d’oculi en losange. À l’intérieur, la terre battue a été remplacée par des « carreaux de Gironde ». Ils portent le nom d’un village du Réolais, on en fabrique aussi en Entre-deux-Mers ; quelques artisans de la région en façonnent encore à la main et les cuisent au bois à l’ancienne. À l’extérieur, la porcherie, le poulailler et le pigeonnier superposés attestent de l’aisance du propriétaire : cette juxtaposition permettait de mettre les pigeons hors d’atteinte des rats. (d’après M. Cognie, extrait de l’habitat rural en Gironde, Maisons paysannes 33, 2011)
JPEG - 241.7 ko

Église de St Aubin de Branne

JPEG - 448.6 ko

Château l’Heyrisson

JPEG - 388.3 ko

JPEG - 329.5 ko

Vue NE de la vallée de la Dordogne

Près du bourg de St Aubin, se trouve le château de l’Hérisson ou de L’Heyrisson. il fut construit au XVe siècle et subit des transformations au XVIIe siècle. Il est flanqué d’une tour en forme de pentagone. Il possède un vignoble « fleuron » de la cave de Rauzan.
Addenda

JPEG - 318.2 ko

JPEG - 196.2 ko


Le première photo ci-dessus nous montre l’ancien pont suspendu de Branne datant de 1850, et qui était situé à quelques mètres de l’édifice actuel construit en 1911. Nous voyons également le pont métallique dynamité à la fin de la guerre 39-45 lors de la retraite allemande. Il sera reconstruit et élargi.
La seconde photo est le recto d’une carte postale, datant du début des années 60, et montrant le centre de vacances « Joie et Plein Air » de Gironde à Viger dans les Hautes Pyrénées. Cette colonie de vacances de la jeunesse rurale du canton de Branne, a hébergé également les colonies de vacances, à la même époque, des jeunes du canton de Guîtres, sous la houlette du curé David et de ses confrères dudit canton.

Janvier

Randonnée du 28 01 2019
Saint-Émilion

JPEG - 109.7 ko
Photo de la Tour du roi, prise par Chantal Maronèse lors de la randonnée,
photo sélectionnée et publiée ensuite par le journal Sud-Ouest


Randonnée du 10 01 2019
Les Artigues-de-Lussac par Faise

Randonnée démarrant place de l’église. Direction le hameau de Faise et l’abbaye du même nom. Montée ensuite sur un plateau viticole appartenant à la commune de Lussac, avec passage dans les petites vallées de 2 ruisseaux le Capeyron et le Quarteyran affluent de Lavié. La randonnée rejoint ensuite le village les Barris et se rapproche de la RD 1089 à travers vignes et champs. La dernière partie du circuit tourne autour du bourg des Artigues descendant vers la vallée de Lavié avant de remonter vers le bourg.


Le territoire des Artigues-de-Lussac est occupé depuis très longtemps. Une tribu celtique habitait la forêt de Faize. À partir du XIIe siècle, le village commence vraiment à se développer avec la construction de l’abbaye et de son église à Faise. En 1830 les autorités autorisent les habitants voisins des Artigues à construire une nouvelle église, qui sera achevée en 1852. En 1869, le territoire des communes de Lussac et de Montagne est amputé pour former la commune des Artigues-de-Lussac.
La commune des Artigues-de-Lussac, compte aujourd’hui 1098 habitants, appelés les Artiguais-ses


JPEG - 383.9 ko

Arrivée à Faise

JPEG - 337.9 ko

Le village de Faise

JPEG - 412.5 ko

L’ancienne abbaye

JPEG - 443 ko

Plateau de Cateau (Lussac)

L’abbaye cistercienne de Faise a été fondée en 1137 par le vicomte Pierre de Castillon ; elle dépendait de celle de Cadouin. À partir de la fin du Moyen Âge, elle tombe sous le régime de la commende : elle est dirigée par un abbé qui n’est plus un moine, mais une personne extérieure à l’abbaye, et qui en tire le revenu de 4 500 livres en 1764. Les abbés commendataires résident au château La Tour-de-Ségur à Lussac. Parmi ceux-ci, on trouve deux membres de la famille de Montesquieu, son oncle Joseph de Secondat de Montesquieu et Charles Louis de Secondat de Montesquieu.
L’abbaye est grandement détruite par les guerres de religion. Une partie des bâtiments est reconstruite, au XVIIe siècle : elle est remaniée avant d’être vendue comme bien national au moment de la Révolution. La toiture et les pierres sont en partie vendues pour construire les bâtiments alentours et il ne reste aucun vestige de l’église primitive dédiée à la Vierge.
Ce qui reste du couvent est alors entièrement restauré par son dernier acquéreur, Maurice Druon, qui repose aujourd’hui dans l’ancien chœur de l’abbatiale.
JPEG - 423.5 ko

De vignes en étangs

JPEG - 401.8 ko

Hameau les Barris

JPEG - 323.3 ko

Entre le bourg et la RD 1089

JPEG - 292.4 ko

Les Charmettes et l’église