Sur les coteaux de l’Isle
aux confins du Fronsadais
et du Puynormand
Savignac-de-l’Isle

Album sorties 2019

mardi 22 janvier 2019








Sorties et séjours 2019




Cliquez sur l’onglet de votre choix

Castelmoron d'Albret


Castelmoron d’Albret
par Rimons
Mercredi 18 décembre


RDV à 9h à la ferme auberge de Gauvry sur la commune de Rimons. Départ en direction des hameaux de Bouron et Bourdille, puis passage sur la commune de Landerrouet-Ségur et le joli hameau de Rival. Retour sur le territoire de Rimon puis nous traversons le bois de Jandet sur la commune de Neuffons, retour sur Rimons pour atteindre le bourg et revenir vers Gauvry notre point de départ. Belle ballade variée alternant Bois, cultures vignes sympathiques hameaux avec un relief modéremment vallonné et de jolis points de vue. Seule restriction, le passage sur la route D230 à l’ouest du bourg de Rimons sera à éviter...
Déjeuner, ensuite, à la ferme-auberge de Gauvry puis départ en voitures vers Castelmoron d’Albret pour la visite du village et de l’exposition de crèches.

Castelmoron-d’Albret : le plus petit village de France en superficie (3,54 ha) avec une population de 53 habitants, a été le siège d’une des quatre sénéchaussées (l’équivalent d’une préfecture actuelle) du duché d’Albret. Les armoiries témoignent de ce passé avec la fleur de lys de la royauté, le serpent qui représente le ruisseau appelé Doulens et les trois tours des lot-et-garonnaises Nérac, Duras et… la landaise Tartas.
C’est un village médiéval avec des remparts, des pavés, les écuries royales… La commune, entourée des vignobles de l’Entre-Deux-Mers, est bâtie sur un rocher calcaire. Son nom vient du latin castellum (château) et du bas latin moronis qui signifie « sombre ». La terminaison « d’Albret », ajoutée en 1957, vient de ce que la baronnie de Castelomoron fut la possession de la maison d’Albret à compter du XIVe siècle et que Jeanne d’Albret (1528-1572) y séjourna plusieurs fois.

JPEG - 126 ko

Affiche édition 2019

JPEG - 287.3 ko

Territoire de la sénéchaussée de Castelmoron


La sénéchaussée de Castelmoron s’étendait sur une grande partie de l’Entre-Deux-Mers, mais aussi au nord de la Dordogne où elle englobait l’ancienne chatellenie de Puynormand et ses 22 paroisses. [1]

JPEG - 447.2 ko

De la ferme de Gauvy au hameau de Bourdille

JPEG - 290.7 ko

Landerrouet sur Ségur puis Rimons puis Neuflons

JPEG - 337.3 ko

Retours vers le bourg de Rimons

JPEG - 439.7 ko

Du bourg de Rimons à la ferme de Gauvy

JPEG - 412.2 ko

Dans Castelmoron d’Albret

JPEG - 384.3 ko

Dans Castelmoron d’Albret

Le palais ducal : il a été profondément modifié au XIXe siècle, mais deux cachots voûtés, utilisés jusqu’à la Révolution, sont encore visibles au sous-sol. L’édifice fut occupé par l’école, la poste, la mairie qui seule subsiste. Sur la façade, le blason de Castelmoron.
La halle en bois : restaurée en 1923. Elle était utilisée lors des quatre foires annuelles.
L’église : les origines de ce modeste édifice remontent vraisemblablement au XIIe siècle. Le bâtiment a été profondément restauré en 1875 dans le style néogothique. Un cimetière jouxtait l’église, mais de nos jours, Castelmoron n’ayant pas de cimetière, enterre ses morts dans les communes limitrophes.
Les remparts : Les hautes murailles qui, dominent le « pavé » constituaient une partie des remparts L’appareillage de la base, en grosses pierres datent du XIIe siècle. Les maisons actuelles ont été édifiées sur les remparts ; plusieurs de leurs ouvertures datent du XVIe siècle.
La Petite Gavache : sur une des maisons de la rue de l’Amitié, l’inscription « La Gavache », gravée lors d’une restauration fin XXe siècle, rappelle l’immigration de populations de langue d’oïl dans la région à l’époque médiévale. [2]

JPEG - 338.1 ko

JPEG - 383.2 ko

JPEG - 443.4 ko

JPEG - 414.6 ko

JPEG - 366.8 ko

JPEG - 424.5 ko

Le village des crèches : pendant les vacances de Noël, le village de Castelmoron-d’Albret se transforme en musée à ciel ouvert pour exposer une centaine de crèches atypiques, qui s’offrent au regard au détours d’un angle de rue, dans le renfoncement d’une grange, derrière la fenêtre d’une maison ou dans l’église.
Toutes les crèches sont originales : soit par leur matériau. « On en a en papier, en métal, en tricot, en « playmobil » et même en pierre de sel », raconte Cécile à l’origine de l’événement. Les crèches sont aussi thématiques, il y a une crèche d’Arcachon, avec les bateaux et les ostréiculteurs, la crèche landaise avec les échassiers et puis la crèche basque avec la maison typique à colombages rouge. Enfin, les crèches viennent également du monde entier et la collection s’agrandit chaque année…
Pour exposer toutes ces crèches, le village s’organise et les habitants mettent à disposition leurs fenêtres du rez-de-chaussée. Elles deviennent des vitrines et Castelmoron d’Albret se métamorphose, le temps des vacances de noël en musée de crèches à ciel ouvert. C’est l’association « Les Mains d’Argiles » qui organise l’événement depuis une vingtaine d’années sur l’idée de Cécile : « les crèches c’est culturel, c’est une tradition dans notre pays et puis ce qui est exceptionnel c’est que l’on retrouve les trois personnages principaux de la crèche dans de nombreux pays. »
Pour installer les différentes crèches, les bénévoles ont besoin de trois semaines car ils doivent déballer les cartons, installer les décors et les personnages parfois jusque dans les maisons des habitants...
(d’après un article de C. Jousserand, France Bleu Gironde)

Bourg sur Gironde


Bourg sur Gironde
Le mercredi 27 novembre

Reportage photographique de ©hantal
Pour y accéder, cliquez sur l’image ci-dessous.


PDF - 12.5 Mo


La Rochelle


La Rochelle - Île de Ré
Les 26, 27 et 28 septembre



Reportage de ©hantal sur le séjour de randonneurs "MDNL".
Pour y accéder, cliquez sur les vignettes ci-dessous.


JPEG - 39 ko

JPEG - 282 ko

JPEG - 135.9 ko

JPEG - 392.8 ko

JPEG - 318.7 ko

JPEG - 238.1 ko

JPEG - 292.8 ko

JPEG - 346.5 ko

JPEG - 356.4 ko

JPEG - 199.3 ko

JPEG - 146.9 ko

JPEG - 340.8 ko

JPEG - 214 ko

JPEG - 120 ko

JPEG - 368.9 ko

JPEG - 139.2 ko

JPEG - 99.8 ko

JPEG - 282.9 ko

JPEG - 135.5 ko

JPEG - 118.6 ko


JPEG - 312.6 ko

JPEG - 80.1 ko



Margueron


Margueron
Mercredi 28 août


JPEG - 279.7 ko

JPEG - 321.8 ko

JPEG - 436.2 ko

>

Bazas


Bazas
Mercredi 26 juin


JPEG - 313.6 ko

JPEG - 463.3 ko

JPEG - 335.4 ko

JPEG - 457.4 ko

JPEG - 378.9 ko

Tonneins


Autour de Tonneins
Lundi 20 au vendredi 24 mai


Reportage de ©hantal sur le séjour d’un petit groupe de randonneurs "MDNL" en Lot-et-Garonne
Cliquez sur l’image ci-dessous « pour partir dans le 47 » !


PDF - 6.3 Mo

Saintes


Autour de Saintes
Jeudi 4 et vendredi 5 avril


Jeudi : arrivée et rando de Saintes : rando « palus de la prairie » en bord de Charente depuis l’arc de Germanicus - 16,6 km. Après-midi, visites des monuments : déambulation dans Saintes - 7 Km.
L’Arc de Germanicus est un arc de l’Antiquité romaine érigé à Saintes en l’an 18 ou 19 pour l’empereur Tibère, son fils Drusus et son neveu et fils adoptif Germanicus. L’arc de Germanicus fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 5 juillet 1905.
L’abbaye aux Dames est une ancienne abbaye bénédictine. Établie sur la rive droite du fleuve Charente, tout près de l’ancienne basilique funéraire de l’évêque Pallais, elle doit sa fondation en 1047 au comte d’Anjou, Geoffroy Martel et à sa femme Agnès de Bourgogne.
Église Saint Palais : 11ème siècle, attenante à l’abbaye aux dames.
La cathédrale Saint-Pierre est l’un des principaux édifices religieux de Saintes, deuxième plus grande agglomération du département de la Charente-Maritime. La cathédrale est le siège du diocèse de Saintonge jusqu’en 1802, date à laquelle ce dernier est rattaché à celui d’Aunis, établi à La Rochelle.
La basilique Saint-Eutrope est un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Saintes, de la Charente-Maritime et du diocèse de La Rochelle et Saintes. Le 11 mai 1886, un bref apostolique du pape Léon XIII érige l’église en basilique mineure.

JPEG - 361.1 ko

Les bords de la Charente près de la ville

JPEG - 420.1 ko

Ballade en ville

JPEG - 431.6 ko

L’abbaye aux Dames

JPEG - 365 ko

L’abbaye aux Dames

JPEG - 315.7 ko

L’église abbatiale

JPEG - 373.7 ko

L’église abbatiale

JPEG - 325.2 ko

Saint Eutrope

JPEG - 400.8 ko

Musée lapidaire et bords de Charente


Vendredi : rando de Corcosse depuis Courcoury. Après-midi visite de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes.
JPEG - 353.6 ko

Autour de Chaniers et Courcoury

JPEG - 405.6 ko

Les arênes

St Michel de Montaigne


St Michel de Montaigne
Mercredi 13 mars


Randonnée le matin, repas resto, puis visite de la Tour de Montaigne et du château.
JPEG - 423.4 ko

JPEG - 271.5 ko

JPEG - 425.8 ko

JPEG - 347.6 ko

JPEG - 368.9 ko

JPEG - 559.6 ko

JPEG - 313.8 ko

JPEG - 377.4 ko

[1] La chatellenie de Puynormand : Camps, Cornemps, Francs, Gours, Lalande, Lussac, Monbadon, Montagne, Néac, Parsac, Petit-Palais, Puisseguin, Puynormand, Sablons, St-Cibard, St-Denis-de-Pile, St-Georges de Guestres (Les Billaux), St-Georges-de-Montagne, St-Médard-de-Guizières, St-Sauveur, St-Seurin, Tayac.

[2] La Grande Gavache occupe le nord de la Gironde : on y parlait le gabay.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 255310

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ASSOCIATION DE RANDONNÉE MARCHE ET DÉCOUVERTES  Suivre la vie du site Archives   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License